Comment réduire ses impôts avec la loi Pinel ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier afin de devenir propriétaire et, dans le même temps, baisser vos impôts sur le revenu ? Cela est tout à fait possible avec les différents dispositifs de défiscalisation immobilière mis en place par l’Etat. En France, il existe de nombreuses niches fiscales qui vous incitent en effet à acheter, louer ou rénover des biens immobiliers en échange d’une réduction d’impôt. La loi Pinel, qui se base sur l’investissement locatif dans le neuf, en fait partie et peut vous faire économiser jusqu’à 63 000 € sur le prix de revient de votre logement. Mais pour en profiter, vous devrez respecter quelques conditions.

Les règles à respecter

Pour obtenir l’avantage fiscal prévu par la loi Pinel, vous devrez acheter un logement neuf sur une zone éligible du territoire. Cette habitation devra ensuite être louée dans l’année qui suit sa réception pour une période au choix de 6, 9 ou 12 ans. Concernant la location, vous êtes dans l’obligation de respecter des plafonds de loyers et de ressources du locataire, lesquels sont fonction de la zone Pinel dans laquelle vous investissez.

La loi Pinel

Par ailleurs, votre investissement ne peut concerner que deux logements par an, dans une limite d’un mètre carré à 5 500 € et de 300 000 € au total.

Les taux de la réduction d’impôt en loi Pinel

Si vous respectez toutes ces conditions, vous obtiendrez une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle à votre investissement de départ et fonction de votre engagement locatif. Pour bénéficier de l’économie maximale à 63 000 €, vous devrez investir 300 000 € dans un logement loué 12 ans, soit 21 % du prix de revient du logement. Sur 9 ans, le taux se monte à 18 % et, sur 6 ans, à 12 %.